Actualités

Marion 20 décembre 2015

Quand le design se met au service du handicap

Mathieu Cheviron et Stéphanie Hamelin posent leur regard de designers sur le concept Mobidys.
Ils sont étudiants à l’école de design à Nantes.

Ce travail s’inscrivait dans le cadre d’un workshop, animé par Laurent Neyssenssas, du laboratoire READi Design Lab de l’école de Design de Nantes. Mobidys a commencé par présenter les troubles d’apprentissage de la lecture, puis a détaillé les objectifs de désencombrement et d’intuitivité.

 

Voici ce que le 1 er groupe en a fait : (A lire prochainement, le travail d’un autre groupe de designers…)

Voici la composition d'origine.

Voici la composition d’origine.

Et voici le texte qui défile devant l'image. L'intérêt : Le lecteur prend le temps nécessaire pour bien comprendre l'image, et quand il est prêt, il commence à lire le texte. L'image ne peut plus alors perturber son regard..."

L’idée : faire défiler le texte devant l’image.
L’intérêt : Le lecteur prend le temps nécessaire pour bien comprendre l’image, et quand il est prêt, il commence à lire le texte. L’image ne peut plus alors perturber son regard…

Et voici la tablette qui se retourne en vertical. L'intérêt : diminuer l'empan (la longueur de la ligne) pour limiter l'attention nécessaire. Ca rappelle le format d'une liseuse...

L’idée : retourner la tablette en vertical.
L’intérêt : diminuer l’empan (la longueur de la ligne) pour limiter l’attention nécessaire.
Ca rappelle le format d’une liseuse…

Autre idée lumineuse : un choix ludique entre plusieurs rendus.
L’intérêt : choisir un rendu, plutôt que saisir 150 paramètres fastidieux avant de commencer à lire son livre…

L'intérêt : éviter la grille de paramètres fastidieuse à remplir. Et se plonger sans tarder dans l'aventure...

L’intérêt : éviter la grille de paramétrage. Et se plonger sans tarder dans l’aventure…

Et tout ça en à peine deux semaines. Beau travail, Stéphanie et Mathieu !
Chiche qu’on s’en inspire…

Facebooktwitterlinkedinmail